Gaston Revel : un instituteur en Algérie, Pierre Mathiote, 2021

Publié le par Cumulolingus

Réalisé par Pierre Mathiote, ce documentaire est le fruit de sa collaboration avec Alexis Sempé, auteur d'un ouvrage consacré à Revel, Un instituteur communiste en Algérie. L’engagement et le combat (1936-1965), publié chez La Louve éditions en 2013.
On y suit la vie d'un homme généreux, capable d'évoluer au gré des situations pour réagir aux injustices sociales dont il était témoin, un infatigable anticolonialiste. J'ai apprécié de traverser des périodes ou des désaccords politiques que je ne connaissais pas, comme l'Algérie juste avant sa guerre d'indépendance et les divergences entre les communistes de France et d'Algérie.
Né dans l'Aude, Gaston Revel a enseigné de 1940 à 1955 dans le bled algérien. Il avait appris à "éduquer l'indigène" et était d'abord favorable au régime de Vichy. Mais la confrontation avec la misère l'a fait évoluer vers les idées communistes.
Entré au Parti communiste algérien en 1945, il s'est présenté en 1953 aux élections municipales à Bougie dans le second collège réservé aux Algériens. Il a été le seul Européen siégeant parmi eux. Bien évidemment les partisans de l'Algérie française ne lui ont pas fait de cadeau. Expulsé d’Algérie en 1955, il y est revenu après l'indépendance et a continué à y enseigner jusqu'en 1965.
Seul point que j'ai trouvé regrettable : les raccords sonores entre les séquences sont parfois un peu bizarres.
 
Pour approfondir, voir sa notice biographique dans le Maitron : ICI.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article