"Les Jours heureux" de Gilles Perret, 2013

Publié le par Cumulolingus

"Les Jours heureux" de Gilles Perret, 2013
Je viens de regarder ce documentaire de Gilles Perret, à qui on doit notamment "J'veux du soleil", co-réalisé avec François Ruffin en 2019 (que je n'ai toujours pas vu) et "Walter, retour en résistance" en 2009, qui m'avait vraiment touché. 
Le film raconte pourquoi et comment le programme du CNR (Conseil Nation
al de la Résistance) a été mis en place, scellant la primauté de l'intérêt collectif sur les intérêts privés.
"Les jours heureux", c'était le nom du programme. Et quel nom !
C'est une page de l'histoire de France qu'on n'apprend pas à l'école. Ou alors seulement dans une version très édulcorée et vidée du contenu politique qui donne tout son sens au bien commun
Il rappelle aussi que depuis le début des années 80 les politiques néolibérales déchirent toujours un peu plus cet héritage, peu ou pas défendu par des citoyens dans leur grande majorité ignorants de ce qu'il représente. 
En résumé, c'est un film qu'il faut voir absolument dans cette période où la peur nous rend plus facilement manipulables. Pour retrouver l'essence de notre société, et j'irai même plus loin : de notre civilisation !
 
 
Voici un "bonus" très intéressant : une discussion autour des auteurs du livre "Les Jours heureux" et des attaques actuelles contre les acquis du CNR.
 
 
Cet autre "bonus" prolonge lui aussi le film. C'est l'enregistrement d'un débat avec l'économiste Bernard Friot suite à la projection du film. Il défend une idée qui lui est chère, celle de "salaire à vie", que j'ai vue reprise notamment par Franck Lepage. Il précise la différence avec la nation de "revenu de base" (autour de 800 euros) qui a été défendue par certains néolibéraux pour renforcer le capitalisme. 
L'idée de Friot est d'autant plus intéressante que, selon lui, elle est réalisable si on reste fidèle aux principes du CNR. 
Il révèle entre autres choses que de 1945 à 1961 l'équivalent du budget de l'Etat a été géré par des salariés élus tous les 5 ans, et aussi que "nous cherchons éperdument un ailleurs sans voir un déjà là".

(c'est la version intégrale du débat)

 
Pour finir, un petit rappel de "Walter, retour en résistance" (2009), qui avait créé la polémique à un moment où le gouvernement de Sarkozy avait renforcé les attaques contre les acquis du CNR :
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article